LA PRÉSIDENTE DU JURY

 
Genevieve Brisac.jpeg

GENEVIÈVE BRISAC

Geneviève Brisac, écrivaine, essayiste, éditrice, prix Fémina 1996

Geneviève Brisac ne peut entrer dans aucune case. Tout à la fois écrivaine, essayiste, autrice, scénariste et productrice, elle est l’une des intellectuelles françaises les plus libres qui soient.

Normalienne et agrégée de lettres, diplômée de philosophie, elle a enseigné pendant dix ans en Seine-Saint-Denis. Critique littéraire au Monde pendant une vingtaine d’années et productrice pour France Culture, aujourd’hui vice-présidente de l'association Bibliothèques sans frontières, elle est l’autrice de Petite en 1994, de Week-end de chasse à la mère  ( prix Fémina 1996) et de Une année avec mon père ( prix des éditeurs 2013). En parallèle de sa carrière d’écrivaine, Geneviève Brisac écrit pour le théâtre et le cinéma. Elle a notamment coécrit le scénario du film Non ma fille tu n’iras pas danser de Christophe Honoré en 2009.

Dans son dernier essai paru fin 2019,  Sisyphe est une femme, Geneviève Brisac évoque la « malédiction » qui a longtemps frappé les écrivaines, souvent invisibilisées et méprisées. Elle remet à l’honneur de grandes écrivaines comme Natalia Ginzburg, Doris Lessing, Alice Munro ou Marguerite Duras, « celles à qui, dit-elle, nous devons la force et le courage d’écrire ».  Elle est l’autrice d’une des très belles « Lettres d’intérieur » proposées par Augustin Trapenard pendant le confinement, lettre dans laquelle elle s’interroge sur l'enfermement des femmes dans la vie quotidienne.

Pour Geneviève Brisac, « Non seulement les femmes se prêtent moins aisément à l’analyse que les hommes, mais ce qui fait leur vie échappe aux méthodes habituelles par lesquelles nous examinons et sondons l’existence. »

Pourquoi présider le jury de Sororistas ?

« Sans amis, la vie éclaterait en morceaux. C'est l'amitié qui m'a amenée parmi vous, une amitié simple et spontanée et immédiate »

#lesmots #laliberté #lesfemmesetlesenfantsdabord

LE JURY

 
Aurore_Bisicchia_©Valentine_Zeler.jpg

AURORE BISICCHIA

Cofondatrice du média Chut! 

Aurore Bisicchia est la cofondatrice de Chut!, le magazine à l’écoute du numérique. Dans ce magazine nouvelle génération elle propose une ligne éditoriale en phase avec son engagement en faveur d’une tech éthique, mixte et responsable. Chut! donne la parole aux femmes dans un secteur à enjeux économiques et sociétaux forts. Pour Aurore Bisicchia, « la tech doit se construire dans la mixité, la diversité, l’inclusion. Il n’est plus possible d’en exclure les femmes, dès la petite enfance, dès la cour d’école et quel que soit leur âge ».


Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

Imaginer le monde de demain, c’est déjà penser la feuille de route, celle qui nous amènera vers plus d’égalité à tous les niveaux de la société. Sororistas, c’est la mise en lumière de cette feuille de route à penser ensemble et c’est pour cela qu’il me semble essentiel de rejoindre le collectif.


#feminisme #womenintech #techforgood

421192-laure-bretton.png

LAURE BRETTON

Journaliste, cheffe du service politique à Libération

Diplômée de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ Lille), Laure Bretton a travaillé chez Thomson Reuters avant de rejoindre Libération en 2011. Reporter au service Politique puis au service Enquêtes, elle travaille depuis 2015 sur la question du sexisme. Cette année-là, elle a d’ailleurs fait partie des 40 journalistes politiques signataires de la tribune “Bas les pattes !”, qui dénonçait le comportement machiste et sexiste de certains hommes politiques. En 2018, elle devient cheffe du service Politique de Libération.

Capture d’écran 2020-08-18 à 23.49.30.

MARIE ELOY

Fondatrice des réseaux Bouge ta boîte et de Femmes de Bretagne, Présidente du réseau Femmes des Territoires

Ancienne journaliste à RFI puis co-fondatrice d’une école Montessori dans le Morbihan, Marie Eloy est à l’initiative de plusieurs réseaux dédiés aux femmes porteuses de projets ou cheffes d’entreprises. 


En 2014, elle a créé Femmes de Bretagne, un réseau d’entraide pour créer son entreprise qui organise 500 événements annuels autour de l’entrepreneuriat en Bretagne. Deux ans plus tard, Marie Eloy se lance dans un nouveau projet, avec pour ambition de fédérer les dirigeantes de TPE qui souhaitent développer leur chiffre d’affaires et bénéficier de conseils pour faire évoluer leur business. C’est ainsi que Bouge ta Boîte a vu le jour, un réseau de recommandations business au féminin basé sur des réunions professionnelles qui ont lieu tous les quinze jours ainsi que sur des outils digitaux. Début 2020, le réseau comptait 1300 « Bougeuses », réparties au sein 100 cercles partout en France.


Portée par l’engouement généré par Femmes de Bretagne, Marie Eloy a dupliqué cette initiative au niveau national en cofondant l’association Femmes des Territoires, avec la Fondation Entreprendre. La plateforme (www.femmesdesterritoires.fr) permet d’échanger des coups de pouce, de soutenir des projets près de chez soi et de se rencontrer pour partager des compétences et créer son entreprise. Créé fin 2019, le réseau Femmes des Territoires compte aujourd’hui plus de 2 500 membres. 


Depuis juin 2020, Marie Eloy anime le nouveau podcast lancé par Les Echos baptisé « Elles ont osé », un podcast dédié aux femmes qui ont su saisir les opportunités pour faire bouger l’économie, la recherche, la culture, le sport… 


Marie Eloy figure dans le classement 2020 du magazine Forbes des 40 Femmes les plus influentes en France. 

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ? 

“Rendez-vous visibles !”

#ensemble #entreprendre #demain

Goretty Ferreira.jpg

GORETTY FERREIRA

Goretty Ferreira, fondatrice et dirigeante de L'Agence pour l'Entreprenariat Féminin

Elle est une femme de convictions et de terrain résolument engagée pour l’égalité professionnelle et pour la réussite des femmes dans l’économie et les postes à responsabilité.

Goretty Ferreira est la fondatrice et dirigeante de L’Agence pour l’Entreprenariat Féminin. Créée en 2014, l’Agence a la ferme volonté de faire bouger les lignes. Elle se positionne, ainsi, comme la première entreprise privée dont l’activité contribue directement à l’avancée de l’égalité professionnelle et de la mixité en accompagnant les femmes dans l’accès aux postes à responsabilités. Les femmes accompagnées peuvent être porteuses de projet, dirigeantes d’entreprises, salariées, cadres dirigeantes, élues ou futures élues.

L’Agence pour l’Entreprenariat Féminin a créé BoostElles®️, un programme d’accompagnement en faveur de la carrière des femmes, reconnu d’utilité publique en janvier 2018 par le Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Nous les amenons à lever les freins internes, explique Goretty Ferreira, à dépasser la peur de l’échec, à gagner en confiance en assurance et en leadership, ainsi qu’à élaborer des stratégies gagnantes pour leur entreprise ou leur évolution de carrière dans le respect de leur équilibre de vie. »

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

« Les femmes manquent trop souvent à l’appel, quels que soient les sujets. Leurs compétences, leurs savoir-faire, leurs visions, leurs convictions doivent en permanence être démontrées voire prouvées avant même d’être écoutées ou entendues. Pourtant le monde de demain ne pourra pas s’écrire sans elles. Écoutons-les et entendons-les ! »


#egalitépro #women4business #womenempowerment

Corinne Hirsch.jpg

CORINNE HIRSCH

Corinne Hirsch, dirigeante d'Aequiso, cofondatrice et vice-présidente du Laboratoire de l'Egalité, coordinatrice Femmes ici et ailleurs

L’égalité entre les femmes et les hommes, Corinne Hirsch en a fait en a fait un étendard depuis toute petite. C’est maintenant son fil rouge professionnel et la raison d’être de ses multiples engagements bénévoles. Partout et sans cesse, elle tire les fils qui se présentent pour sensibiliser, former et convaincre que nous vivons dans l’illusion de la juste mixité mais que nous avons tous et toutes un rôle à jouer pour faire avancer l’égalité, ensemble.

Convaincue que « l’égalité n’est pas un sujet de femmes mais un sujet mixte », Corinne Hirsch dirige le cabinet Aequiso qu’elle a fondé et aide les entreprises, les associations et les institutions publiques à maîtriser leur politique d'égalité professionnelle, avec enthousiasme. Membre active de PWN Paris, un des plus grands réseaux de femmes en France et en Europe, elle en a été longtemps vice-présidente en charge des Think Tanks. Elle a également co-fondé le Laboratoire de l’égalité dont elle est vice-présidente. Elle coordonne en Île-de-France « Femmes Ici et Ailleurs », un réseau national engagé de femmes et d'hommes de tous les profils et tous les horizons, qui met en valeur ce que sont et font les femmes, dans toutes leurs diversités.

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

Je m’engage dans Sororistas pour soutenir le pouvoir de l’imagination, porter la vision d’un « monde juste » au pouvoir et convaincre les femmes que le Pouvoir est une denrée trop précieuse pour ne pas s’y intéresser : s’appuyer sur la sororité et agir ensemble pour enfin vivre en égalité.

#libresetpensantes #egalitémaintenant #inspirationhorsnormes

Sophie Iborra.jpeg

SOPHIE IBORRA

Dirigeante d’entreprise, vice-présidente de la CPME nationale, membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes

L’engagement pour une société plus inclusive est son credo depuis le début de sa carrière. Après avoir fondé une agence de publicité à Toulouse, Sophie Iborra crée et préside EXAEQUO, le premier club économique paritaire de la métropole toulousaine qui fédère plus de 100 dirigeant·e·s autour des questions d’égalité professionnelle. Depuis 2019, est membre du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes. Engagée aux côtés des chef.fes d’entreprise au sein de la CPME Haute-Garonne, elle est à l’origine de « MIX Her », un programme d’actions concrètes sur la mixité, l’égalité professionnelle et l’entrepreneuriat féminin dans les TPE-PME. Au niveau national, elle est également vice-présidente de la CPME en charge de la place des femmes dans l’économie.


Pourquoi être membre du jury de Sororistas ? 

« La voix des femmes, de toutes les femmes, doit être entendue et valorisée. Inspiratrices et actrices d’un monde en pleine mutation, elles ont un rôle fondamental à jouer face aux enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels à venir. Avec cette initiative, Sororistas leur donne la parole, une parole libre, engagée et créative, nous offrant, à nous, membres du jury, un chemin, une évidence et une immense fierté. »

#lengagement #laction #lesterritoires

Celine%2520Nogueira_edited_edited.jpg

CÉLINE NOGUEIRA

Comédienne, metteuse en scène, autrice, fondatrice de la Compagnie Innocentia Inviolata

Elle représente la nouvelle génération d’artistes féministes. Elle fait de sa vie un combat contre les violences, visibles et invisibles, faites aux femmes. Céline Nogueira est comédienne et metteuse en scène. Elle travaille en France et à New-York où elle a pris part à une quarantaine de créations théâtrales et chorégraphiques. Elle est la fondatrice de la Compagnie Innocentia Inviolata et parmi ses récentes créations figure la pièce de théâtre Patriarchy.  


Diplômée de littérature anglaise -spécialité Shakespeare à l'Université Toulouse Jean-Jaurès, elle se forme en tant que comédienne au théâtre et la danse auprès d’Heddy Maalem, Ariane Mnouchkine, Philip Seymour Hoffman, Yoshi Oida, Slava Dolgatchev, Ron Burrus et au Stella Adler Studio de New York.

Avec Innocentia Inviolata elle crée Phaedra's Love (Théâtre Le Colombier, Théâtre Les Mazades), Noli me tangere (Théâtre National de Toulouse, La Cave Poésie, Théâtre Le Ring...), Of Kings and Men (Théâtre Garonne), Barbe Bleue/Murder Ballads (Théâtre La Digue).
Elle développe également avec la Ville de Toulouse des manifestations-plateformes d'échanges artistiques, pédagogiques et scientifiques : « American Theatre Project » sur la représentation des violences faites aux corps à la scène et à l’écran avec La Cinémathèque notamment, et « Experience Patriarchy », une série d’actions pédagogiques et artistiques pour l’égalité Femme/Homme. Elle intervient également en entreprise auprès notamment de Thalès dans le cadre de la sensibilisation à l’égalité entre les femmes et les hommes.

En 2021, elle dirigera « La Nuit Bleue » (Créatures de l’Amour et du Désir) avec L'Usine, Centre national des arts de la rue et de l’espace public de Tournefeuille et le Quai des Savoirs à Toulouse

Metteuse en scène pour Universcènes, festival de Théâtre en langue étrangère de l’Université Toulouse Jean Jaurès, elle dirige huit créations en anglais avec la compagnie Les Soeurs Fatales et une création en portugais avec Brastugas.

Coach artistique, elle développe les stages et master class d’interprétation Training/Stella Adler et Lucid Body en France et accompagne danseurs et acteurs dans leurs créations artistiques (Cie James Carlès, Centre Chorégraphique James Carlès, Grenier de Toulouse, Lato Sensu Museum, Centre de Développement Chorégraphique- CDC).


Pourquoi être membre du jury de Sororistas ? 


Contribuer à faire rayonner la parole, le talent, le regard, la créativité des femmes, n'est-ce pas là un projet qui mérite de s'y attarder ?


#creation #puissances #joiesororale

Sandrine_Roudaut_crédit_Delphine_Chevr

SANDRINE ROUDAUT

Prospective, autrice et cofondatrice des éditions La Mer salée

Elle se présente comme une « chercheuse-semeuse d’utopies » et entend bien ne pas se laisser limiter par le réel. Sandrine Roudaut est à la fois autrice, cofondatrice des éditions La Mer Salée et conférencière. Depuis 20 ans, elle « questionne et expérimente les limites de notre société, les freins au changement, les nouveaux modèles économiques, les scenarios activistes et les futurs possibles ». En 2014, elle publie L’utopie mode d’emploi puis en 2016 Les Suspendu(e)s, un nouvel essai « sur la force des utopies, les désobéissants, la soumission à l'autorité et la question du bonheur dans l’engagement ».

Le 3 septembre 2020, Sandrine Roudaut publiera aux éditions de la Mer Salée son premier roman d’anticipation, Les déliés, « l’histoire d’un monde qui bascule, à rebours des scénarios apocalyptiques actuels, du côté lumineux et combatif. » Son roman a d’ores et déjà été sélectionné parmi les 10 romans imaginaire de la rentrée par Livres Hebdo. Pour elle, le changement passe aussi par la littérature et elle se dit « convaincue que la fiction est une arme redoutable pour changer le monde ».

Si l’on demande à Sandrine Roudaut quelles sont ses convictions, voici ce qu’elle répond : « Je crois aux êtres affranchis et à l’utopie pour changer le monde ; je crois que nous devons prétendre à un autre monde ; je crois en qui nous pourrions être, libérés de nos aliénations et nos barrières et débarrassés de ce qui nous rend absents à l’essentiel et absents à qui nous sommes au fond… »

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

« L’égalité dans ce monde ne m’intéresse pas, je veux un monde plus féminin. Un tel monde ne prendra place que si l'on peut s’y projeter, s’il existe dans notre imaginaire:  évident, lumineux, puissant. Pour cela nous devons l’avoir lu. Il doit donc avoir été imaginé, écrit avec des femmes. »


#chercheusesemeuse #affranchie #lirecestresister

Crédit photo : Delphine Chevrot

AS light3.jpg

AURÉLIE SALVAIRE

Fondatrice de Shiftbalance, think tank sur l’égalité des genres

“Âme libre”, Aurélie Salvaire s’est intéressée très jeune au sujet des inégalités de genre notamment par le prisme du manque de visibilité des femmes. 


Ses convictions l’ont amenées à travailler aux côtés d’Oxfam International puis d'Ashoka, le réseau mondial d’entrepreneurs sociaux. Originaire de l’Ariège, elle a eu un coup de cœur pour Barcelone, ville où elle est arrivée en 2002 et qu’elle n’a plus quitté depuis. En 2010, elle a créé The A Factor, une structure qui organise des ateliers de storytelling ou de diversité, des événements d'innovation sociale et des voyages d'apprentissage dans des pays émergents. 


En 2012, elle a été à l’initiative du lancement du TEDxBarcelonaWomen et a coaché depuis plus de 100 intervenant·e·s en français, anglais et espagnol. 


Fondatrice de Shiftbalance, à la fois plateforme d’activisme social et think tank sur l’égalité des genres, Aurélie Salvaire sillonne le monde pour sensibiliser sur les stéréotypes de genre et recueillir des solutions innovantes pour lutter contre le  sexisme ordinaire. En 2018, elle a sorti le livre  Equilibre le monde !, une anthologie de solutions au sexisme ordinaire et un guide féministe pour la jeune génération. Aurélie Salvaire a récemment lancé son cours en ligne Storytelling pour actrices de changement en français et en anglais.  Son objectif pour 2020 est de former 2 000 femmes dans 20 pays à raconter leur histoire.

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

"Je fais partie du concours Sororistas parce que les femmes doivent changer l'Histoire ! Il est temps de reprendre le contrôle du narratif et de construire un monde futur cohérent avec nos valeurs !"


#feminisme #storytelling #herstory

Sylvie Vauclair.jpg

SYLVIE VAUCLAIR

Astrophysicienne et professeure émérite à l'université Paul Sabatier de Toulouse

Elle est une scientifique de tout premier plan et une femme passionnée par le partage des savoirs et par les liens entre la philosophie, l'art et la science.

Sylvie Vauclair  www.sylvievauclair.fr est astrophysicienne et poursuit ses recherches à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse. Professeure émérite à l'Université Paul Sabatier de Toulouse, elle y a enseigné pendant plus de 30 ans. Après deux thèses dont l’une sous la direction d’Hubert Reeves, ses travaux scientifiques ont porté sur la formation et l'évolution des éléments chimiques qui composent la matière dans l'Univers : le soleil, les étoiles, l’univers primordial. Depuis quelques années, elle s’intéresse particulièrement à l’astérosismologie, c’est-à-dire aux vibrations des étoiles, ainsi qu’aux systèmes planétaires extra-solaires, les exoplanètes. Ses travaux de recherche entrent en résonance avec son autre passion : la musique. Musicienne depuis l’enfance, elle s’intéresse « aux vibrations stellaires induites par les ondes sonores qui se propagent dans ces grosses sphères gazeuses qui se comportent comme des caisses de résonance d'instruments de musique. » Avec le musicien Claude-Samuel Lévine, elle a publié l'ouvrage La Nouvelle musiques des sphères  et composé une création musicale originale à partir de l'observation des fréquences sonores de douze étoiles. Reconnue internationalement pour ses travaux de recherche, son nom a été donné par l'Union Astronomique Internationale à un astéroïde de la ceinture principale :

352333Sylvievauclair


Toujours soucieuse de partager ses connaissances et ses réflexions avec le plus grand nombre, elle fait partie de l’association Femmes et Sciences http://www.femmesetsciences.fr/ et est l’autrice de nombreux ouvrages dont De l'origine de l'Univers à l'origine de la vie, publié en novembre 2017. Elle est également autrice avec Jean-Pierre Alaux d’un polar, Le Soleil ne se cachera pas pour mourir.

Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

"Le futur nous échappe et nous échappera toujours, mais nous avons prise sur le présent avec le pouvoir de le projeter vers sa trajectoire d’avenir… Laissons les femmes, créatrices par nature, penser le futur, l'imaginer et par là-même infléchir le présent pour une meilleure destinée de l'humanité."

#univers  #créativité  #evolution

Eliane Viennot.jpg

ELIANNE VIENNOT

Professeuse émérite de littérature de la Renaissance à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, historienne spécialiste des relations de pouvoir entre les sexes

Elle est aujourd’hui en France la figure de proue de l’écriture non sexiste. Eliane Viennot est de toutes les mobilisations pour  une juste représentation du féminin dans la langue française. Spécialiste de Marguerite de Valois et des écrits des femmes politiques de la Renaissance, elle s’intéresse plus largement aux relations entre les femmes et le pouvoir, au traitement (historique, littéraire, politique…) de ces relations, et à leur transmission (ou non) dans la mémoire collective. Militante féministe depuis les années 1970, investie dans les campagnes pour le droit à l'avortement, pour la parité, et pour la reconnaissance des études féministes, elle mène sa réflexion à la fois sur le terrain du débat des idées et de la recherche. Son dernier ouvrage « L'Âge d'or de l'ordre masculin. La France, les femmes et le pouvoir, 1804-1860 » a paru au printemps 2020. (http://www.elianeviennot.fr/publications1.html)


Récemment, Eliane Viennot a participé à l’ouvrage collectif Droits humains pour tou·te·s  dans lequel elle plaide pour que les «droits de l’Homme» deviennent les «droits humains». Dans plusieurs ouvrages, Eliane Viennot a mis en lumière « le long effort des grammairiens et de l’Académie française pour masculiniser le français » son essai, Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! Petite histoire des résistances de la langue française. En 2018, son livre Le langage inclusif, pourquoi, comment http://www.elianeviennot.fr/Langue-publis.html» fait tomber les a priori sur l’écriture inclusive et montre comment on peut tendre vers l’égalité entre les femmes et les hommes en changeant notre façon d’écrire. 


http://www.elianeviennot.fr/Langue-publis.html


Pourquoi être membre du jury de Sororistas ? 

« Je participe à ce concours car il est de la première importance que les femmes, qui sont la moitié de la population humaine, s’affirment comme partie prenante de la construction de notre avenir, à égalité avec les hommes. Il faut que le monde apprenne à les lire, à les écouter, à les entendre. »

#egalité #memoire #partage 

Dona Vitonou.jpg

DONA VITONOU

Responsable inclusion et diversité d’Airbus

Elle se définit comme une « Afropéenne engagée ». Issue de la diaspora béninoise, Dona Vitonou a été élevée dans les quartiers dits « sensibles » de Toulouse. Elle fait partie de ces femmes à qui tout entreprendre ne fait pas peur !


Sortie major de sa promotion d’ingénieure en structures aéronautiques composites, elle est recrutée par Airbus et dépose son premier brevet industriel international.

Tour à tour cheffe de projet et manager dans des milieux technologiques de pointe et très masculins (en bureaux d’études, usine et chaîne d’assemblage), elle se voit proposer en octobre 2018 le poste de responsable Inclusion et Diversité Airbus France.


Depuis plus de 15 ans, Dona Vitonou est connue pour ses actions visant à avoir un impact sur la société. Elle créé en 2015 le programme « DRIVE » sponsorisé par la fondation Airbus et qui a permis à 250 jeunes de reprendre confiance en eux et de réussir leur projet de vie.

Déterminée à conduire les femmes et les hommes à se dépasser, elle est amenée à les coacher et définit son style de coaching comme « un chemin vers la rencontre avec le meilleur de soi ». Chanteuse de gospel depuis 20 ans, Dona Vitonou considère le chant comme « un autre moyen de prendre  confiance en soi et de développer son leadership »

« Je suis convaincue que si j’y suis arrivée alors d’autres le peuvent aussi », estime Dona Vitonou. « Mon objectif est que cela devienne une réalité pour toute personne motivée quel que soit son origine, son genre ou son âge ».


Pourquoi être membre du jury de Sororistas ?

 « Alors que la parole des femmes peut parfois être entendue, je trouve que leurs écrits sont souvent oubliés... Sororistas est pour moi une occasion de plus de promouvoir et de rendre visibles les écrits des femmes issues, comme moi, de quartiers dits sensibles. Cette initiative est très inclusive car elle donne la possibilité de s'exprimer, à toutes les femmes et ce quel que soit leur statut social ».


#solidarité  #diversité #femmes